Les mots du président


Assemblée Générale 2015 

Tresses, le 14 avril 2015

Extrait du rapport moral du Président

« Notre Association nous rassemble autour d’une certaine idée du handicap : celle qui affirme avec conviction qu’au-delà des mots, un présent et un futur de qualité sont possibles et différents pour chacune des personnes handicapées accompagnées par l’AGIMC. Et, l’AGIMC souhaite poursuivre cette mission fondamentale. L’essentiel, c’est accueillir chaque personne handicapée dans sa globalité. C’est pourquoi, au sein de l’AGIMC, nous ne séparons pas accompagnement de ces personnes vulnérables et épanouissement de chacune. Notre Association est reconnue pour sa qualité. Mais il ne faut pas baisser la garde ; nous devons continuer à être en capacité d’accompagner chacun.

Pour cela, nous devons nous donner tous les moyens possibles pour être toujours plus unis entre nous, que nous soyons Usagers, Parents, Professionnels, Élus ou Amis de l’Association. Cette solidarité associative passe d’abord par une confiance mutuelle les uns envers les autres. Faire confiance, a priori, est un risque. Certes, mais c’est surtout une posture relationnelle d’une fertilité extraordinaire. Laisser monter l’insurrection de la vie comme le printemps laisse monter la sève est du pur bonheur surtout quand on met au centre l’Homme… avant les textes. Car le choix de l’audace face au handicap est l’antidote au pessimisme.

Cette confiance accordons-la, sans a priori, aux Professionnels de nos établissements, car ce sont eux, au long des heures d’une journée, et des jours d’une semaine et des semaines d’une année qui sont présents auprès de nos Usagers. Les critiques fusent parfois quand nous avons le sentiment que tel ou tel d’entre eux n’a pas su totalement appréhender tel Usager, mais nous demandons-nous combien de nos Usagers évoluent harmonieusement grâce à eux. Je tiens d’ailleurs à exprimer ma reconnaissance à chacun de vous, chers Professionnels, pour la qualité de votre travail au quotidien ainsi que pour votre savoir être. Je souhaite vraiment que vous, les Professionnels, vous soyez fiers de votre travail et heureux dans celui-ci. En effet, quand je parle de la place de la Personne au sein de l’Association, je ne me limite, naturellement, pas aux Personnes accueillies au sein de l’AGIMC mais à toutes les Personnes qui font l’AGIMC. Alors, j’aimerais que nous continuions à être heureux dans notre Association, même si le métier est parfois lourd. Vous savez que nous comptons sur chacun de vous !

La confiance grandissante des Familles est un moteur pour les acteurs de l’Association. Pour parfaire les actions et initiatives entreprises et les humaniser toujours plus, il est nécessaire que les Professionnels collaborent activement avec les Familles car, experts de la proximité, les Parents connaissent mieux que personne la réalité particulière du handicap de leur enfant et la complexité de sa relation à son environnement. La place de chacun est reconnue et respectée. Ce chemin de confiance mutuelle passe par le fait d’entendre et de prendre en compte le point de vue de chacun. C’est être invité à découvrir que le respect de l’autre est un principe de base, que la différence d’avis est une richesse. La culture de la différence est une notion dont il est beaucoup fait état actuellement. Mais, pour moi elle ne signifierait rien si elle n’était suivie de la culture de l’apport : tu es différent de moi, je te respecte et ta différence m’enrichit. Cela suppose un changement de regard les uns sur les autres. Changer de regard c’est maintenir une cohérence entre le dire et le faire.

C’est notre volonté et notre réflexion commune, notre travail collectif qui sont le gage de lendemains heureux pour chacun de nous au sein de notre Association. Ce sont nos coups de cœur et la participation active de chacun qui font avancer l’AGIMC, et qui nous ont aussi permis de réussir ensemble jusqu’à présent.

Alors, persévérons et amplifions ensemble le mouvement entrepris avec constance, énergie et enthousiasme.
A nous tous de prendre à bras le corps le présent et l’avenir de notre Association et de l’enrichir des talents que chacun de nous apporte et qui feront se déployer encore davantage le rayonnement de l’AGIMC car rien n’est neutre ou inutile et tous les actes que nous posons ont un sens. »

Jean-Paul DREWNOWSKI
Président

__________________________________

Vœux 2015

Tresses, le 9 janvier 2015

Aux Résidents, Parents, et Amis de l’AGIMC,

Au début de cette nouvelle Année, mes vœux vont à chacune et à chacun d’entre vous. Vœux de bonheur et de santé pour vous et vos Familles et vous comprendrez que je ne veuille pas oublier ceux qui traversent actuellement des épreuves. Vœux de constantes et belles coopérations avec les Professionnels des établissements dirigés par l’AGIMC afin de favoriser toujours davantage l’accompagnement des Personnes Handicapées accueillies, qui sont toujours en quête de « personnes repères » capables de croire vraiment dans les capacités spécifiques de chacune d’entre elles.

Mes vœux vont enfin à notre Association, qui est en perpétuelle marche,  même si certains trouvent la marche parfois bien rapide, une marche qui fait d’elle une actrice de la vie de la Gironde et cela dans une de ses missions essentielles et peut-être l’une des plus nobles : l’accueil personnalisé de personnes vulnérables.

Sans dresser un inventaire exhaustif, permettez-moi de mentionner les réalisations et les avancées les plus marquantes de 2014 pour l’Association :

  • Réalisation du projet associatif par un large groupe dans lequel se sont investis des Administrateurs, la Directrice Générale, les Directeurs d’établissements, les Instances Représentatives du Personnel.
  • Grâce à une maman travaillant chez Carrefour Mérignac, l’AGIMC a été sélectionnée pour l’opération « les Boucles du Cœur ». La participation de Familles, de Résidants, de membres du Personnel a rapporté 15 000 €. Cette somme importante a été répartie dans plusieurs  projets.
  • Lauréate de l’appel à projet inter régional « maladies rares, chorée de Huntington »
  • Le résultat positif de l’évaluation externe couronne plus de 2 ans de travail des équipes sur les pratiques professionnelles. Il nous rassure, nous conforte et nous montre les actions qu’il reste à entreprendre.

Derrière ces quelques mots, il y a, vous le devinez bien, des heures de travail, parfois cachées, de la part de beaucoup. Cela souligne, aussi, tous les défis qu’il reste à relever. En effet, une fois engagés au service des Personnes en situation de handicap, une responsabilité est prise, une fois cette tâche commencée, il faut la poursuivre, quel que soit le temps que cela demande. Et, pour encourager et dynamiser cette action constante, l’AGIMC a besoin du soutien et de la participation de tous.

Je compte sur la coopération de chacun et vous assure du dévouement du Conseil d’Administration, et de celui des équipes dirigées par notre Directrice Générale, Madame CALMUS.

Jean-Paul DREWNOWSKI
Président

L’AGIMC est CHARLIE :
Notre association revendique le fait d’adhérer ou non à une religion,
défend la liberté d’expression
et lutte pour la protection de la démocratie.

________________________________________________________________________________________

Vœux 2014

Aux Résidents, Parents et Amis de l’AGIMC,

Au seuil de ce nouvel an, je vous adresse, à vous et à tous vos proches, tous mes Meilleurs Vœux de bonheur et de santé pour 2014.

Que les personnes qui, parmi vous, traversent actuellement des difficultés, ne se sentent pas exclues de ce courrier, parce qu’au moment où j’écris ces quelque lignes c’est à chacune d’elles que je pense en priorité.

L’année qui vient de se terminer témoigne de la vitalité de notre Association et du dynamisme de chacun des établissements dont elle a la responsabilité.

En effet, voici les réalisations majeures 2013 inter-établissements :

Evaluation interne réalisée sur l’ensemble des établissements, à l’exception de la MAS, à partir d’un référentiel choisi par l’association. Le résultat de l’évaluation interne et les rapports d’inspections qui ont été menées dans les établissements sous tutelle ARS ont donné lieu à l’établissement de plans d’actions qualité, véritables feuilles de route d’amélioration continue de la qualité pour les trois ans à venir.
Recrutement de 7 emplois d’avenir à partir de septembre 2013. Objectif : accompagner un jeune vers une qualification qui lui permettra de s’insérer durablement dans un parcours professionnel, en le positionnant en doublure avec un senior tuteur proche de la retraite pour une transmission des compétences et un soutien en fin de carrière pour le sénior.
Déploiement sur les établissements des formateurs « PRAP santé » et groupe de travail RPS.
– Déploiement sur l’ensemble de la messagerie interne et du dossier informatisé du patient.
– Mise en place du DPC (Développement Professionnel Continu)
– Création de la SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) MEDICOOP (depuis le 1er septembre), 1ère société d’intérim à but non lucratif en France.
Celle-ci gère les recrutements et les mises à disposition de CDD dans les établissements de l’AGIMC et de l’ARI.
– Extension du SESSAD de 16 à 20 places avec une implantation sur Libourne à venir.
– Finalisation des projets d’établissements et des documents obligatoires de la loi 2002,
– Mise aux normes de sécurité de Biré-Cassagne.

A l’heure où le secteur médico-social, et spécialement le domaine du handicap, connait d’importantes mutations, je suis convaincu que le défi majeur pour l’AGIMC consiste à perpétuer son action tout en s’ouvrant toujours davantage au monde qui l’entoure afin de mieux faire entendre la voix des Personnes Handicapées. Mais, affirmer cela revient il à nier toute autonomie propre aux personnes souffrant d’un handicap ? Je ne le crois pas !

Au contraire, je suis convaincu que donner leur juste place aux enfants, adolescents et adultes accueillis dans chacun de nos sites doit être l’un de nos principaux objectifs.

L’autonomie, comme toute autre valeur, n’a de sens que dans son contexte d’accomplissement. Donner la possibilité à une personne handicapée de devenir autonome suppose un cheminement de notre part de Parents. Une personne atteinte d’un handicap a besoin (et aura toujours besoin) de ses Parents, mais elle a, aussi, besoin de vivre sa propre vie. Elle a besoin d’avancer sur son chemin singulier, comme nous tous.

En apparence, il apparait facile de laisser quelqu’un vivre sa vie ; en réalité, cela est extrêmement difficile, et en particulier lorsque nous sommes Parents de personnes déficientes parce que nous croyons que sa vie dépend de la notre. Pourtant, une Personne Handicapée ne peut pas rester à quai en regardant le train de la vie passer. Elle a son propre chemin, un chemin de traverse peut-être, mais un chemin qui est le sien. Notre rôle de Parents consiste alors à l’accompagner en le laissant cheminer à son rythme et à lui faire confiance. Nous ne nous éloignons pas, nous ne reculons pas mais c’est lui qui avance. Nous, Parents, nous restons là, à portée de bras, ces bras toujours grand ouverts pour l’accueillir.  

Ce chemin exige, également, de nous tous de faire confiance aux Professionnels qui gravitent autour de nos enfants. Nous entrons, ainsi, dans l’interdépendance, la coopération. En procédant de la sorte, nous progressons dans la compréhension mutuelle, dans le mieux vivre ensemble. Cela modifie complètement nos rapports avec les Professionnels et avec les autres Parents et cela se répercute sur chacune des Personnes Handicapées. Parce qu’effectivement, au lieu de se trouver dans la logique du « gagnant-gagnant », qui présente constamment le risque de finir en « perdant-perdant », nous cherchons à réellement collaborer. La différence est dans la manière d’envisager la relation : ce n’est plus « Nous donnons à l’AGIMC, l’AGIMC nous donne » mais « Si nous réussissons, c’est en partie grâce à l’AGIMC et à ses Professionnels et si l’AGIMC peut perpétuer son action, c’est en partie grâce à nous ». Cela me semble être une stratégie de partenariat durable entre nous, les Parents, et les Professionnels de notre Association.

Pour conclure sur ce point, je ne peux m’empêcher de reprendre cette citation de GANDHI : « Ce que tu fais pour moi, si tu le fais sans moi, tu le fais contre moi ».

Je compte sur la coopération de chacun et vous assure du dévouement du Conseil d’Administration, et de celui des équipes dirigées par notre Directrice Générale, Madame CALMUS.

Jean-Paul DREWNOWSKI
Président

_____________________________________________________________________

La rentrée

Les orages de fin juillet ont causé des dégâts à plusieurs de nos établissements, notamment à Tresses, au Domaine de Biré et à la MAS « Les Jonquilles de Biré », ainsi qu’au Centre Gallieni de Cenon.

Les expertises ont eu lieu et les travaux sont aujourd’hui terminés ou en fin de réalisation.

Durant l’été, les foyers pour adultes ont organisé des sortes et animations, parmi lesquelles : voile sur la Dordogne, la Fête des Voisins, le festival Inter celtique de Lorient, Fest’Arts à Libourne, le Girondins Tour ainsi que des visites touristiques et flâneries à Bordeaux (les quais, le miroir d’eau, etc…).

Fait important de cette rentrée pour les enfants et adolescents accueillis à Biré-Cassagne : les nouvelles conditions de transport.

Pour un meilleur confort des usagers, sur proposition de la direction générale, l’association a souhaité une refonte des circuits de transports avec pour objectifs principaux, la réduction du temps passé, matin et soir, une meilleure sécurisation des trajets domicile-établissements, et ce dans les meilleures conditions possibles. L’étude entamée en fin d’année 2012 a permis de mettre en œuvre cette nouvelle organisation dès la rentrée de septembre 2013. Nous avons vu le nombre de lignes augmenter de 29 à 32 et les accompagnants dans les bus, de 6 à 12.

Après un ralentissement en août, les affaires reprennent de plus belle et mobilisent professionnels et élus.

Récemment ont eu lieu :

  • Une formation « Aide aux aidants », pour les parents de Biré-Cassagne, formation dispensée par l’association SIEL Bleu et hautement appréciée des familles,
  • Rencontre avec le Docteur CHATELIN, Président de la Fondation Motrice, avec les administrateurs et des professionnels de l’AGIMC, sur l’origine et l’évolution de la paralysie cérébrale, présentation rapide du travail de la Fondation Motrice sur la douleur, la prévention, etc… Un chèque de soutien a été remis au Dr CHATELIN par Gabriel PARRA, notre trésorier.
  • Remise de prix à Philippe SOULIER, résident du Foyer Alice Girou de Lège (2e prix national) dans le cadre du concours pictural, organisé par la Fédération Française des Association d’Infirmes Moteurs Cérébraux (FFAIMC) lors de son congrès annuel qui a eu lieu à Annecy les 3 et 4 octobre.
  • Escale au FAM « Les Lilas » de l’exposition itinérante, en Tin box, d’œuvres de Rustha Luna Pozzi-Escot. Cette exposition était ouverte au public.
  • Réalisation d’un roman photo numérique par les résidents du FAM Les Lilas.

Dernièrement, le 24 octobre, ont été inaugurés à l’établissement pour enfants du Domaine de Biré une salle multi-sensorielle (dite Snoezelen), des équipements culturels et d’activités motrices , offerts par le Rotary Club de Libourne Saint-Emilion, associé à de nombreux autres clubs régionaux et étrangers et à la Fondation Internationale ROTARY.

A venir,

  • Festivités de Noël et de fin d’année dans les établissements.

Une commission travail actuellement sur la préparation du 10e anniversaire du FAM « Les Lilas » à Lormont (ouvert en décembre 2003).

Martine GRELON
Vice Présidente

________________________________________________________________

Enfin l’été !

Avec l’arrivée du soleil, les envies de vacances et de dépaysement nous « titillent »… Mais face aux difficultés que représentent le financement  d’un séjour, la rareté de l’offre de locations ou d’hôtellerie adaptées, l’utilisation des transports en commun, les familles d’enfants et les adultes handicapés baissent souvent les bras. L’association sert alors de relais pour soutenir les projets de vacances de ses usagers, dans des structures appropriées ou en famille.

Les chèques vacances
Affiliée à la Fédération Française des Associations d’Infirmes Moteurs Cérébraux (F.F.A.I.M.C), l’AGIMC peut, en partenariat avec l’ANCV, faire bénéficier sous conditions ses adhérents de chèque vacances pour contribuer au financement d’un projet de vacances d’enfants, d’adolescents ou d’adultes, partant seuls ou en familles. Ce dispositif est géré par Mesdames MONLONG et STEPHAN, administratrices qui réalisent un travail considérable,  avec l’aide des assistantes sociales des centres qui aident au montage des dossiers. Ainsi cette année, 50 projets de vacances sont cofinancés par ce biais. L’occasion pour des usagers de nos centres de partir aux quatre coins de la France.

L’A.V.I.M.C. (Association des vacances des infirmes moteurs cérébraux).
On ne reconnaitra jamais assez le courage et surtout la constance de M. Jacques ZUILI qui affirmant que  » les handicapés doivent pouvoir partir en vacances comme les autres »  a mis ses convictions en application depuis de nombreuses années. Il organise, avec une équipe de bénévoles fidèles, des séjours pour les enfants, adolescents et adultes accueillis dans les centres de l’A.G.I.M.C. pendant les vacances scolaires. En 2013, il assurera plus de 1000 jours de vacances dans des sites aussi divers que le Domaine de Biré à Tresses, Lucmau dans les landes girondines, La Taillade en Lot et Garonne,  Carcans Maubuisson, Mauléon (Pyrénées Atlantiques), sans oublier le Maroc.

La particularité de l’AVIMC est d’emmener en vacances des jeunes et des adultes très dépendants, fragiles et fatigables que très peu d’organismes de loisirs veulent accompagner.

Le travail en partenariat avec les établissements de l’A.G.I.M.C. dont les professionnels sont des personnes ressources pour les animateurs salariés des camps et la grande expérience de Jacques ZUILI sont des garants de la sécurité des séjours.

Enfin nous n’oublierons pas le dynamisme des professionnels des établissements d’internat qui, chaque année, concoctent avec les résidents des sorties culturelles et touristiques profitant des nombreux spectacles et animations proposées par l’environnement.

Nous souhaitons donc à tous  de bonnes vacances !
______________________________________________________________________________________________________________________

Une association de parents

Bienvenue sur le nouveau site internet de l’AGIMC (Association Girondine des Infirmes Moteurs Cérébraux) ! Celui-ci se veut être un outil d’information pour les membres de notre Association et pour ceux qui la découvrent.

Chacun doit pouvoir trouver rapidement et simplement des réponses à ses besoins par l’intermédiaire de ce moyen de communication contemporain.

Nous avons voulu que cette nouvelle version du portail de l’AGIMC soit plus claire et plus complète. Nous aimerions, surtout, qu’elle soit un lien et un soutien supplémentaire entre nous tous, les Parents, les Familles, les Professionnels de l’AGIMC. Nous souhaiterions, tout aussi vivement, qu’elle soit accueillante et attrayante pour les personnes qui prennent connaissance de l’existence de notre Association.

L’AGIMC est une Association vivante et ambitieuse qui se projette pleinement et sereinement vers le futur avec pour souci majeur et constant d’assurer le meilleur accompagnement possible aux Personnes Handicapées qu’elle accueille. Dans le même temps, elle est également, particulièrement attentive à l’épanouissement au travail de chacun de ses salariés.

Jamais le monde n’a connu de réseau aussi puissant qu’internet. L’AGIMC en a conscience, veut vivre avec son temps et en faire un instrument pratique et ludique au service et à l’écoute de tous. Celui-ci vivra et s’enrichira grâce à vos suggestions qui nous aideront à le rendre encore plus proche de vos préoccupations et de vos aspirations.

Bonne navigation.

Jean-Paul DREWNOWSKI
Président

Nos statuts

 

L’AGIMC, créée en 1961, grâce à la volonté de quelques parents désireux de placer leurs enfants IMC dans une structure d’accueil adaptée, est affiliée à la FFAIMC (Fédération Française des Associations d’IMC), reconnue d’utilité publique.

L’AGIMC crée et gère des établissements et services pour des enfants, des adolescents et des adultes atteints d’infirmité motrice cérébrale ou de paralysie cérébrale, avec ou sans troubles associés.

Elle s’est donné pour mission l’éducation, les soins et l’intégration de ses usagers, la détection des souffrances et l’analyse des besoins de la personne, ainsi que le développement d’expériences novatrices.

De plus, depuis 1999, l’AGIMC est membre du GAHMA (Groupement d’Associations Handicap Moteur Aquitain), qui a pour objectif d’œuvrer dans le domaine des aides aux personnes en situation de paralysie cérébrale et leur apporte soutien et information ainsi qu’à leurs familles.