Assemblée Générale – 13 avril 2017

"Nous serons heureux d’accueillir, parmi nous, des Résidents de nos établissements : Patrice IRANZO et Eric YERLES du Foyer A. GIROU de Lège, accompagnés par des professionnels. Je remercie chaleureusement et personnellement, chacun de vous, d’être présent à notre Assemblée Générale 2017. De même, je salue le professionnalisme de notre Directrice Générale, Madame CALMUS, et l’implication des membres du Conseil d’Administration. Il y a quelqu’un dont je souhaite souligner les qualités professionnelles, la discrétion, l’efficacité et la constance : Madame ZITZMANN. Je tiens à remercier les membres du Bureau. Mesdames Claudine BONET, Trésorière adjointe - Paule CATHALA, Vice-Présidente - Chantal GONZALEZ, Vice-Présidente - Arlette MONLONG, Secrétaire Messieurs Kévin CAILLET, trésorier - Jean François JOINIS, Vice-Président - Jérôme SCHAAL, secrétaire adjoint. Il y a d’autres personnes que je tiens également à nommer : Tous les participants aux Boucles du Cœur 2016 ainsi que M. DEMIAUTTE qui est venu spontanément nous conseiller. Malheureusement, nous sommes aussi confrontés à des fins de vie, aussi je vous demande une pensée,  une minute de silence pour honorer ces personnes disparues : Rachel FAVEAUX (résidente de la MAS), M. BARRET (père de Fabrice, FAM Lormont), M. GRENIER (père de Jacqueline, FAM Lormont), M. GERIN Vincent, AMP FO A. GIROU), M. Pierre ANDRON (12 ans - Gallieni – en provenance d’Arc en Ciel), M. BRANDY (père de Jean-Michel – FAM Lormont), Mme DUHAMEL – Mère Nicolas BREIDBACH (FO A. GIROU), Anthony GIRAUD (usager Biré), M. Peter HALL (Père de Jasmine – BIRE), et tout récemment, Jacques ZUILI (père de Fabrice – FAM Lormont) administrateur de l’AGIMC et président de l’AVIMC, qui s’est dépensé sans relâche, pendant de très nombreuses années pour permettre aux enfants et adultes de nos centres de bénéficier de vacances et ainsi permettre à leurs familles de souffler. Initialement, le handicap est une notion inacceptable pour les Parents, difficile pour les Professionnels. Et, en tant que Parents de personnes handicapées ou Professionnels les entourant au quotidien, un même défi doit nous habiter : permettre à la personne handicapée de développer toutes ses potentialités en respectant son rythme tout en lui préparant un avenir serein. En cela, nous sommes appelés à croire en l’inattendu de la personne handicapés pour ne pas la réduire uniquement à ses déficiences singulières. Tel est bien le sens de l’accueil au sein d’une des structures dirigées par notre Association : Un lieu sécurisant qui, en dehors de la sphère familiale, a pour but de permettre à chaque enfant, adolescent et adulte  de développer le meilleur de lui-même et en cela de réussir. Il ne s’agit pas d’uniformiser mais de révéler leurs talents cachés. En cela, les Professionnels de nos établissements ont un rôle déterminant : ils sont des éveilleurs de potentialités qui espèrent en chacun. Je voudrais, ici, en profiter pour souligner les compétences techniques et humaines de ceux ci et exprimer ma gratitude à chacun pour son investissement quotidien. Si le professionnalisme des équipes est une précieuse richesse pour notre Association, il en est une autre primordiale : la place des Familles et ce qui soutient cet ensemble et lui donne son rayonnement particulier est le travail commun entre les Parents et les Professionnels autour de la personne handicapée. Cette collaboration passe d’abord par la rencontre de chacun. La rencontre se construit dans le temps parce qu’elle suppose d’apprivoiser l’autre. Dans certains cas, cela nécessite de se voir plusieurs fois, accepter que rien ne se passe, avoir l’impression de piétiner, rester disponible, prendre son temps et en donner à l’autre, être toujours à l’écoute. Le manque d’écoute représente, sans doute, l’une des plus grandes faillites de notre société qui encourage, par ailleurs, chacun à s’exprimer sur tous les sujets et par tous les moyens. Mais, actuellement, plus nous communiquons, moins nous nous écoutons. L’écoute et le respect inconditionnel sont pourtant le terreau de la vie associative. Rien de constructif et durable ne peut advenir sans cette écoute, si particulière, attentive, bienveillante et « flottante » c'est à dire qui au-delà de l’écoute du simple récit, se décale pour pouvoir entendre ce que l’autre essaie de dire, et qui se révèle parfois au-delà des mots et des faits. Parvenir à un tel degré d’échange et de confiance suppose une certaine réflexion et une pondération certaine de nos propos. Aussi, pour que nous poursuivions avec passion et détermination, notre action auprès des Personnes en situation de handicap, je forme le vœu que nous ayons tous la volonté de tisser davantage d’alliances entre nous tous parce que notre Association a besoin du soutien et de l’engagement de chacun pour poursuivre son déploiement, aujourd’hui et de plus en plus  nous évoluons dans un environnement compliqué avec des budgets contraints, des procédures  administratives sans doute nécessaires mais lourdes CPOM, demain SERAPHIN et aussitôt après EPRD (état prévisionnel des recettes et des dépenses) ou les trop petits ne parviendrons plus à suivre. Je vous le redis : l’AGIMC a besoin de l’implication fiable de chacun d’entre nous. A cette fin, je compte sur vous tous !"

Jean-Paul DREWNOWKI - Président

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.